4

Bilan annuel : 2015, l’année où j’ai grandi !

Bilan annuel - 2015, l'annee ou j'ai grandi - www.sandrafm.comHier soir, je suis allé avec Monsieur a un endroit simplement sublime, le haut d’une colline, avec une vue sur la mer à couper le souffle ! C’était l’endroit idéal pour faire notre bilan 2015 avant de fêter cette fin d’année…

Aujourd’hui, j’ai décidé de partager certaines leçons personnelles de 2015 ! Et… ohlala.. Je ne sais même pas par où commencer ! Je ne sais pas pour vous, mais par ici, 2015 a été une année en mode “montagne russe d’émotions” :)

Et oui, comme tout le monde, j’ai eu des hauts et des bas.. Mais cette année plutôt vers les extrêmes ! J’ai eu le droit à des moments très difficiles, mais heureusement pour moi, je me dis toujours que les mauvaises situations me font grandir en tant que personne. Et puis, j’ai eu aussi des moments extraordinaires ! Le genre de bons moments qui nous font aller jusqu’à la lune… :)

2015 a surtout été une année de remise en question, de réflexions, de questionnement…


Juste avant de continuer :

Du 24 septembre au 8 octobre j'organise la 5ème édition de l'Atelier Exceptionnel Libre de Manger ! Un atelier géant de 2 semaines avec un tas de conseils et astuces pour vous libérer de l'obsession et des compulsions alimentaires :)

Vous recevrez un email par jour et vous aurez accès pendant un temps limité à des vidéos privés entre autres surprises ! Cliquez ici pour vous inscrire à l'atelier dès maintenant ! ;)


Alors voici ce que j’en ai tiré :

#1 La santé, c’est la vie !

J’étais déjà plutôt sensible à ce sujet (autrement, je ne travaillerais pas en prévention), mais 2015 m’a vraiment fait comprendre qu’il y a des moments où il faut savoir s’arrêter et prendre soin de soi, car notre corps ne nous suit pas toujours et peut même [quasi] nous abandonner ! Alors :

#2 J’ai appris à dire non !

J’ai toujours été du genre à m’engager dans 10 mille projets à la fois, ça me stimule et je ne peux pas m’en empêcher ! Mais mon corps m’a alerté qu’il est aussi important de dire stop et de refuser des propositions de collaborations qui me demanderaient trop d’énergie par rapport à mon état de santé. Je peux vous dire que ce n’a pas été facile, d’assumer que je ne pouvais pas faire plus… Que je ne pouvais pas faire “comme les autres”, que je ne pouvais pas être partout ! Alors : 

#3 J’ai appris qu’on pouvait changer la direction de notre vie !

Depuis 9 ans, j’ai essentiellement suivi les pas de deux grands chercheurs, je visais une carrière internationale en recherche. Puis, un jour, il a fallu faire le choix entre cette carrière et un équilibre de vie familiale. Car j’ai eu plusieurs fois le sentiment que ce n’était pas très compatible. Comment décider ? Suivre la même direction depuis si longtemps et tout chambouler ?! Comment ne pas se sentir perdu ? Une vraie réévaluation de ma vie a été nécessaire, ça n’a pas été facile, cela a pris plusieurs mois. L’assumer publiquement est aussi une étape difficile, mais après une vraie analyse, j‘ai pu comprendre que je pouvais avoir une activité qui m’épanoui en accord avec ma vie personnelle. Alors, 

#4 J’ai appris à accepter que je ne peux pas résoudre tous les problèmes du monde !

Surtout ceux qui ne dépendent pas que de moi ! Ceux où les autres ne font pas d’effort pour simplifier les choses ! Ceux où les autres ne voient que leurs problèmes et ne pensent pas à vous ! J’ai appris à penser un peu plus à moi… D’ailleurs, j’ai une la chance d’avoir des personnes qui m’ont incroyablement soutenue, elles se reconnaîtront, je les remercie du fond du cœur… Alors :

#5 J’ai appris que souffrir par anticipation ne sert à rien !

Il y a un an, je commençais 2015 les larmes aux yeux en anticipant la pire année de ma vie ! C’était l’angoisse, et effectivement, je suis passé par des moments très difficiles, mais vous savez quoi ? Les moments difficiles nous rendent plus forts, ce sont des opportunités pour grandir, pour relativiser et apprendre à positiver et se poser les bonnes questions ! En regardant en arrière, j’ai tellement grandi, j’ai tellement accepté que ma santé physique et mentale était plus important que tous les problèmes du monde… Qu’au final, je ne pense plus au côté négatif… Alors

#6 J’ai appris que rien n’était impossible !

Un peu comme la phrase classique “quand on veut, on peut” ! 3 ans avant de m’engager dans mon doctorat mon directeur me disait “Tu devrais envisager de faire ta thèse en France, ton anglais est trop mauvais” ! Et oui, j’ai commencé mon doctorat avec un très mauvais niveau d’anglais, autant vous dire que les premières semaines à Newcastle étaient chaotiques, surtout avec leur fort accent du nord ! 4 ans plus tard, j’ai rédigé une thèse de 250 pages en anglais, j’ai présenté mon étude dans pleins de conférences internationales… j’ai survécu à l’anglais ! Alors :

#7 J’ai appris à apprécier les petits moments de la vie !

Avez-vous déjà eu cette chance de vous asseoir et de vous dire “je kiffe ma vie” ? De regarder les rayons de soleil et de se sentir léger, de regarder les vagues de la mer et de se sentir libre, de crier “youhhuuu » au milieu de la nature, pour célébrer cette sensation de bien-être ? Si la réponse est non, je vous défis de le faire ! Apprécier chaque petit moment nous libère des choses négatives, du stress, des mauvais moments… Nous n’avons pas besoin d’obtenir des grandes choses pour être heureux ! Le bonheur ne dépend que de la façon comme vous interprétez ce qu’il arrive dans votre vie ! Alors :

2015 a été l’année où…

1) j’ai terminé la rédaction de ma thèse en santé publique (ce gros méchant livre interminable qu’on ne peut plus voir à la fin ! Les doctorants me comprendront…), et donc, j’ai obtenu mon doctorat le 14 juillet… Belle révolution Française à l’université de Newcastle.. ;)

2) j’ai définitivement posé mes valises sur le sol Français, en plus dans la jolie ville de Saint-Malo [je ne peux pas me plaindre, hein?! ;) ]. Et oui, après un parcours international, niveau carrière, à voyager à droite et à gauche, ma mamie ne pourra plus me dire “Mais, tu as toujours tes valises derrière toi, ‘ma parole’!” :) Ça fait du bien de se poser…

3) il y a eu beaucoup de réflexions sur nos projets de vie à deux, nous avons pris des décisions ensemble qui nous épanouissent.. et ça, ça n’a pas de prix !

4) après l’overdose de la thèse, j’ai senti le besoin d’aider plus directement les personnes pour qui je travaille, plutôt que de le faire à travers les stats sur son ordi ! :)

5) Habitudes Santé a été créé ! Oui, je ne voulais pas reprendre la pratique n’importe comment, je veux innover, je veux informer le grand public sur l’actualité autour de l’obésité, je veux vulgariser la recherche, et surtout, je veux aider toutes ses personnes atteintes de surpoids et obésité à se sentir mieux dans leurs corps ! Atteindre cet objectif sera une grande réalisation professionnelle, un grand épanouissement, le sentiment de mission accomplie…

Bref, je vous ai dévoilé tous mes petits secrets de cette belle année, même avec ses hauts et ses bas…

Maintenant, c’est à votre tour, laissez-moi un petit commentaire en répondant à la question : 

Bilan annuel : Et vous, que vous a apporté 2015 www.sandrafm.com

Cliquez ici pour laisser un commentaire 4 Commentaires