Les BONS et MAUVAIS aliments et la REPRISE de POIDS

Aujourd’hui j’aimerais vous parler de la division qu’on fait parfois des aliments, c’est-à-dire de les mettre dans des catégories de BON ou MAUVAIS, ou alors de les mettre dans des listes : la liste d’aliments interdits ou la liste d’aliments à manger à volonté, et quel impact à cette division sur notre poids et sur la reprise de poids.

Si vous avez aimé cette vidéo, n'hésitez pas à le partager sur Facebook ! ;)

Version Audio (mp3)

Si vous n'avez pas le temps de voir la vidéo vous pouvez télécharger le mp3 et l'écouter quand vous le souhaitez.


Juste avant de continuer :

Du 24 septembre au 8 octobre j'organise la 5ème édition de l'Atelier Exceptionnel Libre de Manger ! Un atelier géant de 2 semaines avec un tas de conseils et astuces pour vous libérer de l'obsession et des compulsions alimentaires :)

Vous recevrez un email par jour et vous aurez accès pendant un temps limité à des vidéos privés entre autres surprises ! Cliquez ici pour vous inscrire à l'atelier dès maintenant ! ;)


Transcription de la vidéo

Avant de commencer, je voudrais juste vous dire que vous pouvez télécharger 8 fiches informatives sur le rééquilibrage alimentaire, elles sont complètement gratuites (...).

Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’une étude que j’ai lu il y a quelques jours, et que j’ai trouvé plutôt très intéressante, et je me suis dit que ça serait bien d’en parler sur Habitudes Santé. Cette étude avait pour objectif d’essayer de comprendre, si le type de pensée qu’on a, en catégorisant en deux parties, c’est-à-dire en bon et mauvais, en tout ou rien, avait un impact sur la reprise de poids.

Qu’est ce que les chercheurs ont fait ?

C’est une étude qui a été menée en Hollande sur plus de 200 personnes, les chercheurs ont demandé aux participants de répondre à quelques questions via un questionnaire.

La première question, concernait le fait d’avoir des pensées du type "tout ou rien", un type de pensées de catégorisation dans la vie en général, c’est-à-dire si la personne se dit qu’elle est une bonne personne ou une mauvaise personne, si elle se sent très bien ou très mal, si elle se dit: je suis super ou je suis nulle, …etc. et essayer de voir à quel point les gens avaient cette tendance à catégoriser en tout ou rien.

Le deuxième type de questions était un peu plus lié à l’alimentation, les chercheurs ont demandé aux participants s’ils pensaient qu’il y a de bons ou mauvais aliments, ou si à chaque fois qu’ils essayaient de perdre du poids c’était un grand succès ou si c’était la catastrophe. Ils essaient de comprendre si les personnes qui ont répondu aux questions avaient tendance à catégoriser leurs pensées par rapport à leur comportement alimentaire et leur alimentation.

La troisième question était plutôt liée à l’alimentation restrictive, les chercheurs ont essayé d’évaluer si les participants avaient tendance à avoir une alimentation plus restrictive, du coup ils font très attention, ou s’ils étaient plus flexibles, plus cool avec leur alimentation.

Puis ils leur ont demandé s’ils avaient perdu du poids pendant les 5 dernières années, et s’ils avaient repris du poids depuis qu’ils en ont perdu. Ils ont ainsi divisé les participants en deux : ceux qui ont repris au moins 4 kilos et ceux qui ont réussi à maintenir leur poids ou qui ont repris moins de 4 kilos. Je tiens justement à préciser que l’étude à été effectuée avec des participants âgés de 15 à 74 ans, c’est donc un échantillon assez large au niveau de l’âge, mais l’IMC (Indice de Masse Corporel) était, en moyenne, normal, c’est-à-dire que la plupart des gens qui ont été évalués dans cette étude avaient un IMC normal, et donc pas de surpoids ou d’obésité. L’idée de cette étude était justement de voir si -dans la population avec un poids normal, sans problème de poids à la base- le fait de diviser en catégories les différents types de pensées, avait un impact sur la reprise de poids.

Les résultats !

Ce qui nous intéresse bien évidemment...

Ils ont découvrent que les personnes qui avaient des pensées dichotomiques, c’est-à-dire de catégoriser en "tout et rien", "noir et blanc", "bien et mal", "super et nul", avaient tendance à restreindre plus leur alimentation. Ces pensées étaient non seulement celles de leur vie en général : je suis super ou je suis nul, mais aussi par rapport aux aliments, c’est-à-dire qu’il y a de très bons aliments et des mauvais aliments.

De plus, et c’est là que ça va devenir intéressant, les personnes qui avaient tendance à restreindre plus leur alimentation, et à être rigide par rapport à ce qu’elles mangent avaient aussi tendance à plus catégoriser leur comportement alimentaire et les aliments de façon générale, ces personnes avaient plus de chance de reprendre du poids quelques années plus tard.

Pourquoi je vous parle de cette étude ?

Cela prouve encore une fois, que tous les régimes qui vous disent : mangez ceci, mangez pas ça, tous les régimes qui vous disent : ça c’est la liste d’aliments interdits, ça c’est la liste d’aliments que vous pouvez manger à volonté, vont avoir une forte influence sur votre reprise de poids.

Pourquoi faire des régimes si vous savez qu’à la base vous avez de fortes chances de reprendre du poids ?

Tweeter
Diviser les aliments en bons ou mauvais associe a la reprise de poids - restriction cognitive - www.sandrafm.com

Le principal, et on revient au rééquilibrage alimentaire comme je vous en ai parlé dans la dernière vidéo, c’est qu’on a besoin de réapprendre à manger, mais surtout d’être flexible avec notre alimentation ! On arrête de se prendre la tête avec ce qu’on mange, on arrête de se dire: je peux manger ceci, je ne peux pas manger cela, faites-vous plaisir, apprenez à manger de façon équilibrée et de la façon qui vous plait tout en écoutant les besoins de votre corps, et vous allez voir, vous allez obtenir des résultats beaucoup plus intéressants sur le long terme. Certes, c’est un processus beaucoup plus long, ça peut être frustrant parce qu’on ne perd pas 10 kilos en 2 jours comme beaucoup de régimes vous le promettent, mais vous allez voir que sur le long terme, vous allez non seulement mieux vous sentir mentalement, mais aussi physiquement, puisque vous allez perdre du poids de façon efficace.

Je répète les bases : on reprend le rééquilibrage alimentaire, on dit stop aux régimes !

Si vous êtes un petit peu perdu par rapport au rééquilibrage alimentaire, je vous invite à lire, le dernier article que j’ai mis sur le blog, vous pouvez aussi télécharger les 8 fiches informatives sur le rééquilibrage alimentaire, elles sont complètement gratuites, évidemment ce ne sont que des résumés, mais elles peuvent vous donner de bonnes bases pour commencer votre rééquilibrage .

J’espère que cette vidéo vous a plu, j’essayerai de vous présenter plus d’études dans le futur et je vous dis à très bientôt pour une prochaine vidéo.

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager sur Facebook ! ;)

Cliquez ici pour laisser un commentaire 0 Commentaires