5

« Suis-je en surpoids ? » ou « Suis-je obèse ? » : Stop aux étiquettes !

J’ai longtemps hésité à écrire un article un peu théorique sur le surpoids et l’obésité, car je pense que parler de solutions et sujet motivant vous sera plus utile que de me focaliser sur le problème. En plus, il y a énormément d’informations sur le net à ce sujet. Néanmoins, quand j’ai vu dans les forums la quantité de personnes qui se pose la question, “suis-je en surpoids” ou “suis-je obèse”, je me suis dit qu’il était peut-être important d’en parler pour commencer le blog.

Passons d’abord à la réponse un peu plus théorique, puis après je vous donnerai mon opinion…

Comment mesure-t-on le surpoids et l’obésité ?

La mesure la plus utilisée est l’Indice de Masse Corporel, souvent appelée IMC. Cette mesure est basée sur la taille et le poids de la personne, peu importe leur sexe (attention, pour les enfants et les adolescents le calcule est plus complexe, il prend en compte l’âge et le sexe).

Pour connaître votre IMC, vous devez diviser votre poids (kg) par votre taille au carré (m2). Une fois calculé, il vous suffit de regarder le tableau de classification ci-dessous.

AFIN DE VOUS AIDER PENDANT LA PERIODE DE CONFINEMENT :

Les inscriptions au programme Libre de Manger sont exceptionnellement ouvertes !

Un programme d'accompagnement pour vous aider à vous libérer de l'obsession et des compulsions alimentaires !


Note : 10% des ventes seront reversés à la recherche du vaccin / traitement du Coronavirus

Prenons un exemple : une personne pesant 85kg et mesurant 1.60m aura un IMC de 33 (85/1.602 = 33.20) et donc, selon le tableau de classification cette personne a une obésité modérée.

IMC-obesite-surpoids_thumb.png
Tableau de classification de l’indice de masse corporel (IMC)


Néanmoins, j’aimerais souligner que l’IMC doit seulement être utilisé pour avoir une idée approximative de son statut corporel. En effet, I’IMC n’est pas un outil précis pour calculer le taux de masse graisseuse. Deux personnes peuvent avoir la même taille et le poids, et donc le même IMC, mais ne pas avoir le même aspect physique. Cela est dû non seulement à la morphologie, mais aussi au fait que ces deux personnes ont différents taux de masse graisseuse ou musculaire. En effet, pour le même volume, la masse musculaire est plus lourde que la masse graisseuse. Ce qui explique pourquoi les personnes très musclées peuvent avoir un IMC élevé. Cependant, cet outil reste la source la plus utilisée car d’une part, il est facile à calculer et d’une autre la recherche scientifique a trouvé à plusieurs reprise un relation entre un IMC élevé et des risques de problèmes de santé (ex. diabètes,  hypertension, cancer, etc.). Du coup, en contexte médical l’IMC reste une mesure importante à prendre en compte.

obesite, surpoids, IMC

Un autre outil souvent utilisé par les médecins est tout simplement le tour de taille. L’excès de masse graisseuse est souvent localisé autour du ventre et augmente les risques de maladies comme le diabète et les maladies cardiovasculaires. Cette mesure est indépendante de l’IMC. De façon générale, le tour de taille chez un homme doit être inférieur à 100 cm et chez les femmes, inférieur à 88 cm – à l’exception de la grossesse évidemment ;)

Un troisième outil utilisé par les professionnels est de mesurer avec une pince l’épaisseur des plis de peau à certains endroits du corps.

 
Maintenant, voilà ce que j’en pense :

Il faut comprendre que peu importe votre IMC, il est important de se sentir bien dans sa peau et de prendre soin de sa santé. Par exemple, certaines personnes vous dirons “je peux manger tout ce que je veux je ne grossi pas !”. J’imagine déjà ce qu’il vous passe par la tête : “quelle chance !”. Je ne serais pas aussi convaincue que vous. Ce que ces personnes oublient, c’est qu´elles mettent bien souvent leur santé en danger. Et oui ! Ce n’est pas parce qu’une personne est mince qu’elle n’a pas de risque d’AVC, de cholestérol ou d’hypertension causés par une mauvaise alimentation, par exemple !

Encore plus important, il ne faut surtout pas se focaliser sur son poids…


Ne vous collez pas d’étiquette “surpoids” ou « obésité » sur le front !

Pourquoi ne pas trop se focaliser sur son poids ?

perception du poids, prise de poids, surpoids, obeseLe fait de vous focaliser sur votre poids vous stressera d’avantage.

Une étude1 sur le rôle de la perception du statut corporel sur la prise de poids a été menée auprès de 14 000 personnes. Cette étude a montré que les individus qui considéraient être en surpoids avaient plus de risques de prendre d’avantage de poids à l´avenir. De plus, ces mêmes personnes signalaient avoir une alimentation émotionnelle, c’est à dire, qu’elles mangeaient excessivement en réponse au stress.

Pour faire court, cette étude a montré qu’il est important de ne pas se focaliser sur son poids, si nous ne voulons pas en prendre d’avantage !

Donc voilà, je suis plutôt de l’avis qu’il faut dire :

Stop aux étiquettes !

Avant de rester fixer sur votre IMC ou même sur votre objectif de poids, focalisez-vous sur votre santé ! Avant tout, il faut vous sentir bien. Vous verrez que votre vie (et votre perte de poids, si c’est votre objectif) deviendra plus simple à vivre…


Je vous parlerai très bientôt comment faire pour vous défocaliser de votre poids en vous concentrant sur votre santé et bien-être… En attendant :

vous pouvez suivre la page Facebook pour ne pas rater les prochains articles ! ;)

 

1 Robinson, E., Hunger, J. M., & Daly, M. (2015). Perceived weight status and risk of weight gain across life in US and UK adults. International Journal of Obesity, 1–25. doi:10.1038/ijo.2015.143

Cliquez ici pour laisser un commentaire 5 Commentaires