Comment gérer une crise de compulsions alimentaires

Que faire quand vous êtes en pleine crise émotionnelle ? ... donc quand vous êtes en plein craquage, en pleine compulsion alimentaire, à deux doigts de "dégommer" le paquet de chips, de manger la tablette entière de chocolat ou de vraiment manger tout le fromage...

Vraiment ce moment où "ça y est, c’est fini, c’est foutu", vous êtes complètement incontrôlable et vous ne pouvez pas résister à ce que vous avez devant vous ?

Si vous avez aimé cette vidéo, partagez la ! ;)

Version Audio (mp3)

Si vous n'avez pas le temps de voir la vidéo vous pouvez télécharger le mp3 et l'écouter quand vous le souhaitez.

Transcription de la vidéo

Comment gérer une crise OU LES compulsionS alimentaireS ?

Juste avant de commencer, surtout si vous êtes nouveau sur le site, je voulais juste vous informer que vous pouvez accéder gratuitement au programme « 7 jours pour dire stop aux craquages et aux interdits ». Vous recevrez un e-mail par jour et vous pourrez comprendre pourquoi vous craquez, pourquoi vous avez ses envies émotionnelles et comment faire pour les gérer autrement qu’en mangeant. Vous pouvez y accéder en cliquant ici.

Que faire pendant une crise alimentaire ?

Ce moment où il n’y a plus rien qui fonctionne dans votre tête, il y a juste l’obsession de manger. Tout devient incontrôlable. Il y a vraiment cette notion de sentir complètement dominé par l’aliment qui est devant vous, par le comportement, par le fait de manger.

Comment faire justement à ce moment pour éviter de manger la tablette entière, le paquet de chips en entier, voire plus qu’un paquet ou une grande quantité d’un aliment de votre choix ?

Ce qu’il faut comprendre :

C’est qu’à ces moments-là, c’est vraiment difficile de vous dire : « qu’est-ce qui est derrière ma crise alimentaire ? » de façon consciente.

Ce que je vous disais lors de la dernière vidéo (i.e, essayer de comprendre le pourquoi, vous avez des crises alimentaires, des compulsions alimentaires), quand vous êtes en pleine crise, cela ne marche pas. Parce que votre cerveau est tellement déconnecté, il ne pense qu’à une chose : MANGER !

Plutôt que d’essayer de faire l’exercice qu’on a dit dans la dernière vidéo, quand vous êtes en plein craquage, en pleine compulsion, il va falloir apprendre à déguster avec tout vos sens, ce que vous avez devant vous.

Imaginons que c’est du chocolat (cela peut être du chocolat, cela peut être des chips, cela peut être du fromage, peu importe l’aliment) qui fait face justement à vous au moment de la crise.

Ce qui est important de comprendre, c’est que plutôt de manger de grandes quantités, il va falloir apprendre à déguster; à déguster en pleine conscience avec votre bouche, votre odorat, votre toucher en essayant de voir les textures et d’essayer de prendre un maximum de temps à déguster une toute petite quantité de cet aliment.

Le but de cet exercice :

C'est justement que vous savouriez à maximum votre aliment préféré, votre aliment doudou pendant la crise. Cela ne sert à rien de vous dire : « je vais manger une pomme puis cela va passer » Non ! Cela ne passera pas du tout puisque la pomme n’est pas réconfortante, si ce n’est pas ce dont vous avez envie aujourd’hui.

Si c’est le chocolat, allez prendre votre chocolat. Prenez un carré, deux carrés, peut-être trois carrés selon ce dont vous allez avoir besoin et dégustez. Prenez le temps de plutôt que le mâcher et avaler. Prenez le temps de regarder l’aliment, de regarder de quelle couleur il a, quel texture il a, de le sentir, à ce qu’il sent ? Qu’est-ce que cela vous rappelle ces odeurs ? Est-ce que rappelle votre enfance ? Est-ce que cela vous rappelle votre adolescence ? Est-ce que cela vous rappelle un moment spécifique de votre vie ?

Après, mettez-le dans la bouche et faites-le fondre. Concentrez-vous sur toutes les sensations que vous avez dans votre bouche. Quel goût cela active ? Quelle sensation cela a ? Concentrez-vous sur tous ces sens pendant que vous dégustez, plutôt que de vous dire : « il faut que je mange » 

Concentrez-vous sur une petite quantité et vous allez voir qu’en vous concentrant de façon vraiment attentive par rapport à ce que vous êtes en train de faire, à apprécier à être attentif sur toutes les saveurs et les sensations alimentaires qu’il y a autour de l’aliment, vous allez avoir besoin d’une toute petite quantité pour vous satisfaire. C’est assez magique. Cela s’appelle : « manger en pleine conscience ».

Vous allez voir que le fait d’être capable de déguster va vous aider à ne pas manger de grande quantité face aux craquages.

Vous pouvez essayer de temps en temps, même hors craquage pour justement vous habituer au moment où vous êtes complètement incontrôlable, être encore plus capable de déguster le fameux aliment réconfort qui vous fait du bien, qui est un peu comme un doudou pour gérer une situation.

L’idéal évidemment est de pratiquer le premier exercice qu’on a vu lors de la dernière vidéo pour éviter ces envies incontrôlables. Mais si vous avez encore des moments incontrôlables alors, on va travailler sur la dégustation en pleine conscience de façon calme, posée où vous avez que cela à faire. Il n’y a aucune distraction autour de vous et vous ne faites que cela. Vous concentrez sur le plaisir que c’est de manger un carré de chocolat, de manger une chips, de manger une part de fromage, de manger un gâteau apéro ou quoi que ce soit.

Vous allez voir que vous aurez besoin de beaucoup moins de quantité, que si vous n’êtes pas du tout là et que vous n’êtes pas attentif à ce que vous faites. Quand vous n'êtes pas consciente en mangeant, votre corps a l’impression de ne rien manger puisque vous n’êtes pas attentif à ce que vous faites.

J’espère que cet exercice va vous aider en pleine crise. Encore une fois, on essaye d’éviter les crises avec les exercices de la dernière vidéo. Mais en pleine crise, c’est le meilleur que vous allez faire pour éviter de manger des grandes quantités.

J’espère que cette vidéo a été utile. Si c’est le cas, n’hésitez pas à partager la vidéo, puisque c’est grâce à vos partages que justement les messages bienveillants que je transmets avec habitudes santé sont émis à des milliers et des milliers de personnes. Merci énormément pour vos partages. C’est grâce à vous que la communauté d’habitudes santé grandit chaque jour.

Merci énormément pour vos partages. Merci d’avoir visionné cette vidéo. Je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo.​

Cliquez ici pour laisser un commentaire 0 Commentaires